Présentation du chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire permet d’avoir de l’eau chaude et peut aussi être utilisé pour améliorer le chauffage. Il se compose de capteurs solaires et d’un ballon de stockage. Les panneaux sont installés sur une surface adéquate pour qu’ils puissent aisément capter les rayons du soleil (à ne pas confondre avec les panneaux « photovoltaïques » qui convertissent la lumière en électricité). Le ballon quant à lui doit être installé dans la maison et stocke l’eau chauffée par les panneaux solaires.

Un circuit hydraulique relie ces deux éléments entre eux. Par ailleurs, il convient de noter que le chauffe-eau solaire peut être combiné à un chauffe-eau conventionnel pour les jours de non-ensoleillement.

L’emplacement.

Présentation chauffe eau solaireLes panneaux du chauffe-eau solaire doivent être installés dans un endroit adéquat, sur un toit, par terre, sur une terrasse ou encore sur une façade. Ils prennent beaucoup de place, ce qui implique qu’il faudra prévoir entre 2 à 6 m2 de surface libre.

Les capteurs doivent être orientés vers le Sud, inclinés à environ 45 °C (de 30 °C à 60 °C)  et doivent être placés dans un endroit stratégique où ils pourront toujours capter la lumière du soleil même quand celui-ci est au plus bas (lors des jours de grand froid par exemple). Enfin, il faut veiller à ce qu’ils ne ternissent pas trop l’esthétique de l’habitation.

En général, l’installation d’un chauffe-eau solaire ne présente pas trop de contrainte sauf dans certains sites classés. Toutefois, si une déclaration de travaux est nécessaire pour l’installation de celui-ci, il est conseillé de se renseigner auprès de la mairie. Pour une nouvelle construction, il est préconisé d’intégrer les capteurs solaires dans le toit, ou comme un élément de la structure de la maison. Par ailleurs, ils doivent apparaitre sur les représentations du permis de construire de l’habitation.

Les types de chauffe-eau solaire.

Il faut savoir qu’il existe de nombreux types de chauffe-eau solaires, mais ils ne sont pas tous forcément adaptés au climat de la France à cause du risque de gel. Ce qui fait que les modèles qui affichent un système utilisant un fluide antigel qui pourra transporter la chaleur produite par les panneaux solaires vers le ballon de stockage sont conseillés. Trois types de dispositifs sont les plus utilisés, à savoir le chauffe-eau solaire « monobloc », le chauffe-eau solaire à « thermosiphon » et le chauffe-eau solaire avec pompe et régulation.

La taille d’installation.

Le dimensionnement d’un chauffe-eau solaire pour une habitation diffère selon le nombre d’occupants, les consommations de chacun et le climat local. Par exemple, les familles allemandes préfèrent choisir des chauffe-eau avec 6 m2 de capteurs tandis que les familles hollandaises choisissent d’opter pour des 2 m2.

En Allemagne, les chauffe-eau solaires sont utilisés lors de saisons estivales pour pallier l’arrêt de la chaudière. Mais dans ce cas, le chauffe-eau peut produire un surplus d’eau chaude. En Hollande, les chauffe-eau solaires sont surtout utilisés pour préchauffer l’eau chaude domestique et sont utilisés en parallèle avec un autre système d’appoint. Dans ce cas-ci, le chauffe-eau assure un rendement plus intéressant et les risques de surplus d’eau chaude sont éliminés.

Ce qui fait que pour une famille de 3 ou 4 qui réside dans le sud de la France, il vaut mieux opter pour 4 m2 de capteurs avec un ballon de 300 litres. Par contre, pour une famille résidant dans le nord, il vaut mieux prévoir 4 m2 avec un ballon de 200 litres ou 6 m2 avec un ballon de 300 litres.

Le coût.

Un chauffe-eau solaire avec 4 à 5m2 de capteurs et un ballon de 200 à 300 litres coûtent entre 5.000 € et 6.000 € TTC hors crédit d’impôt, de réduction du taux de la TVA et de toute autre subvention.

L’amortissement de l’investissement dépend du climat, mais aussi de la consommation d’eau chaude. L’utilisation de ce système ingénieux permet de réduire l’utilisation d’autres systèmes d’appoints comme le gaz ou l’électricité. Toutefois, l’eau chaude non consommée produite avec le chauffe-eau sera perdue à jamais. Ce qui fait que l’amortissement du chauffe-eau solaire dépend en grande partie de la consommation d’eau chaude quotidienne et dans l’année.

Les avantages.

Recourir à l’énergie solaire revient à faire un geste pour l’environnement. Écologique et fiable, le chauffe-eau évite l’émission de CO2, ce qui est un plus à ne pas oublier. Par ailleurs, ce système permet d’avoir de l’eau chaude directement chauffée par les rayons du soleil, l’on a droit à de la chaleur naturelle en somme. Pour en savoir plus, consultez les avantages et inconvénients du chauffe-eau solaire.

Devis Chauffe eau solaire
 

Comments are closed.


ok