Comment réaliser soi-même son chauffe-eau solaire ?

Il est tout à fait possible de fabriquer un chauffe-eau solaire. Pour ce faire, il faut avoir un petit côté bricoleur et en connaitre assez sur le sujet, plus précisément sur le système. Il convient de noter que créer un chauffe-solaire ne se compare pas à retaper une vieille balançoire ce qui fait qu’il faut une certaine adresse et beaucoup de minutie.

De plus, le fait de créer son propre chauffe-eau solaire n’est pas couvert par les aides proposés par l’État et les régions et n’accède pas au crédit d’impôt. Ce qui fait que les matériaux et les équipements utilisés devront être payé de la poche du particulier.

Fabriquer son chauffe-eau solaire : le capteur solaire plan ?

Capteur solaire plan pour chauffe eauLes capteurs solaires plans n’affichent pas la même performance et la fiabilité qu’offrent les capteurs solaires proposés sur le marché, toutefois, ils fonctionnent très bien et peuvent assurer la production totale ou partielle d’eau chaude.

Un capteur plan se compose d’un coffre isolé dans lequel est intégré un absorbeur qui permet au fluide à réchauffer de circuler. L’absorbeur se situe sous un vitrage qui isole la lame d’air situé au-dessus du panneau solaire et permet de conserver la chaleur. Ce petit système ingénieux assure un bon rendement en plus d’être efficace.

Les matériaux pour fabriquer un chauffe-eau solaire

La création d’un chauffe-eau solaire requiert divers matériaux tels que  :

  • de l’aluminium ou du bois que l’on va utiliser pour fabriquer le cadre ;
  • une plaque d’aluminium ou de cuivre pour fixer le serpentin (absorbeur) ;
  • un tube de cuivre recuit pour le serpentin ;
  • de la laine de roche pour l’isolant ;
  • une plaque de verre
  • de la peinture noire qui résiste à une forte chaleur.

Une fois tous ces éléments réunis, vous pouvez commencer la fabrication du chauffe-eau solaire.

Les étapes de fabrication d’un chauffe-eau

Premièrement, il faut fixer le cuivre recuit sur la plaque de cuivre ou d’aluminium en prenant soin de faire des courbes propres afin de construire le serpentin (absorbeur). À noter qu’il faut être très minutieux dans la pose du cuivre recuit et s’assurer qu’il n’y ait aucun plis et écrasement.

La deuxième étape consiste à construire le coffre en bois ou en aluminium qui va accueillir l’isolant. Il suffit ensuite d’installer le serpentin et de recouvrir la plaque d’aluminium ou de cuivre de la peinture noire. Enfin, l’on ferme le coffre avec la plaque de verre.

L’on fixe ensuite les capteurs solaires plans sur le toit en s’assurant de ne pas détériorer l’étanchéité de la toiture. Les capteurs devront être reliés avec des tuyaux de cuivre qui vont regagner le ballon de stockage d’eau chaude. À noter que le cumulus électrique peut très bien servir de ballon de stockage.

L’on installe ensuite une pompe de circulation (ou système de thermosiphon pour les personnes résidant dans des régions hors gel) sur le circuit primaire d’arrivée d’eau froide aux capteurs qui va être alimenté par une sonde de température que l’on fixe dans le capteur solaire. L’installation de la vase d’expansion ne doit pas être oubliée pour que le dispositif puisse fonctionner.

Pour pouvoir utiliser le cumulus électrique comme ballon de stockage d’eau chaude, il faut veiller à remplacer la résistance électrique par un serpentin fabriqué avec du tube de cuivre recuit et qui sera raccordé au circuit de sortie des capteurs et au circuit qui va à la pompe de circulation.

Pour finir, l’on compose un mélange d’antigel et d’eau que l’on va ensuite déverser dans le circuit des capteurs afin de le remplir. Enfin, l’on relie le ballon de stockage à l’eau froide et au circuit qui sustente les points de puisage. Il ne reste plus qu’à admirer le chauffe-eau solaire et faire les dernières vérifications d’usage.

Une autre alternative intéressante

L’on peut aussi fabriquer son propre chauffe-eau solaire, mais sans besoin de construire les capteurs plans et le ballon de stockage. Pour ce faire, il suffit d’acheter les panneaux solaires, le ballon et la pompe auprès d’un revendeur. Il ne reste plus qu’à faire le montage, installer les capteurs sur le toit et raccorder les circuits de plomberie entre les capteurs et le ballon de stockage. Cette option est assez onéreuse, mais elle est compensée par la main-d’œuvre.

Créer son propre chauffe-eau solaire est l’idéal si l’on se sent l’âme d’un bricoleur. On a la satisfaction d’admirer sa création tout en profitant de l’eau chaude qu’il produit. Mais encore une fois, il convient de rappeler que ce genre de construction n’est pas assisté par les aides de l’État et le crédit d’impôt.

Devis Chauffe eau solaire
Tagged with:
 

Comments are closed.


ok